Accueil | Actualités | Des caméras individuelles pour les sapeurs-pompiers du Haut-Rhin

Des caméras individuelles pour les sapeurs-pompiers du Haut-Rhin

En 2020, le SIS du Haut-Rhin a déploré 32 faits de violences, physiques comme verbales, à l’encontre de ses sapeurs-pompiers. Alors qu’ils ont pour mission la protection des personnes et des biens, ils subissent des violences en nombre croissant lors de leurs interventions.

Refusant de rester inactif face à ces agressions, le SIS du Haut- Rhin s’est inscrit dans le dispositif national, prévu par le décret n° 2019-743 du 17 juillet 2019, en décidant d’équiper ses sapeurs-pompiers de caméras individuelles.

Ces caméras seront portées lors des interventions de secours, de façon à prévenir les passages à l’acte et, si cela s’avère nécessaire, à collecter des preuves pour identifier et poursuivre les auteurs d’agressions verbales ou physiques à l’encontre des sapeurs-pompiers.

Le SIS 68 a été autorisé, par arrêté préfectoral, à mettre ces caméras en service. 3 centres d’incendie et de secours en sont désormais équipés : Mulhouse, Illzach et Colmar. Le projet a bénéficié d’une subvention de 16,5% au titre du fonds interministériel de prévention de la délinquance et de la radicalisation.

Les caméras sont remises officiellement aux utilisateurs ce 18 novembre, par M. Louis Laugier, préfet du Haut-Rhin, à l’occasion d’une démonstration dynamique, à laquelle les médias sont conviés.

Lors des interventions, les caméras ne seront déclenchées qu’en cas de nécessité, s’il se produit ou risque de se produire un incident pouvant mettre en péril l’intégrité physique des sapeurs-pompiers. Le droit d’opposition au tournage par ces matériels vidéo ne s’applique pas dans ce cas.

A noter qu’aucun enregistrement n’est conservé sur la caméra après l’intervention et les sapeurs-pompiers porteurs des appareils ne peuvent à aucun moment visionner les images, dont l’accès et l’utilisation sont protégés, conformément aux exigences de la commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL). Les images et sons seront détruits  automatiquement au bout d’un délai de 6 mois.

Par la mise en place de ces nouveaux dispositifs, le gouvernement entend renforcer la lutte contre les agressions dont sont trop souvent victimes les forces de secours au cours de leurs missions. En l’adoptant dans le département, le SIS 68 s’engage pour une meilleure protection de chaque sapeur-pompier.

L’article 40 de la loi Matras, adoptée définitivement le 16 novembre par le Parlement mais dont le décret d’application n’est pas encore paru, généralisera l’utilisation des caméras individuelles au sein des SIS, en permettant des conditions d’utilisation moins restrictives que pendant la phase expérimentale.

=> Pour en svoir plus sur notre solution de caméra piéton cliquez ici !

     

Source : SDIS 68 https://www.sdis68.fr/retour_sur/Cameras-individuelles-pour-sapeurs-pompiers-Haut-Rhin-00177.html